On ne l’avait pas vu, mais en fait c’était déjà là !

Confination, distancement, que sais-je ?!!!! si tu es un peu différent, disons au hasard handicapé de la vue, miro, que sais-je?!!!
Tu connaissais déjà tout ça.
On t’aborde pour te proposer de l’aide, souvent appréciable,
par exemple on t’aide à monter dans le train, et on va s’asseoir à l’autre bout du wagon,
pourtant je sens pas mauvais, enfin je pense ! combien de fois confiné, solitaire, par choix ou par non-choix… Enfin je ne me plains pas, puisque maintenant tout le monde en a tâté, on peut oser espérer que certains prennent conscience du bienfait que sont le toucher, la présence de l’autre ou des autres. A suivre !